Résumé : le Diable n’a pas de cornes

Arielle, Maude, Syrène, Messaline et Pauline, cinq femmes qui pleurent un être cher : un amour, un parent, un enfant, une amie.

Elles se rencontrent dans un séminaire, animé par le surprenant Docteur Daudron, visant à soulager la culpabilité dans laquelle elles sont emprisonnées, nourrie par la colère, la jalousie, l’amertume et l’incompréhension. Mais la délivrance peut revêtir diverses formes.

La sarcastique Arielle fera amende honorable.

La douce Maude retrouvera la sérénité par le renouveau qui jaillit des méandres de la vie.

La jeune Syrène acceptera que la mort puisse être un non choix.

L’intrépide Messaline reprendra goût à la vie en attaquant le système qui a anéanti son innocence. Elle combattra ses démons arme au poing.

La discrète Pauline rebondira sur le drame qui l’a anéantie pour donner un nouveau souffle à sa vie.

Ces cinq femmes n’ont rien en commun en dehors du deuil qui les frappe. Et pourtant, leur amitié, improbable de prime abord, constituera la pierre angulaire de leur vie « d’après ». Une vie riche de rencontres et d’espoir.

C’est un roman qui conte le vide creusé par la mort, la vie de ceux qui restent, et l’amitié … saupoudré d’un zeste d’humour et de beaux voyages.