Je suis née en Martinique en cette belle année érotique 1969, à mi-chemin entre les premiers pas de l’homme sur la lune et les trois jours de paix et d’amour de Woodstock.

photo martinique

Gavage au lait de coco et à la purée de bananes par ma Nounou Christiane et retour en métropole  autour de deux ans.

photo 17

1971 – 1987 : je passe mon enfance en Charentes Maritime, entre terre et mer.

1987 – 1991 : le bac en poche, je poursuis mes études supérieures à Poitiers.

photo étudiante1991 – 1994 : je m’exile à Lyon pour goûter la vie côté grande ville (Paris me paraît bien trop terrifiante). J’effectue trois années d’étude supplémentaires dans la capitale des Gaules et y rencontre immanquablement mon bien aimé.

1995 – 2002 : je joue les jeunes cadres dynamiques en cabinet anglo-saxon à Bordeaux, Paris, Bourg en Bresse et Lyon : commissariat aux comptes, audit, due diligences (jargon professionnel chic et pompeux).

J’établis mes quartiers à Lyon, ma ville d’adoption.

2002 – 2010 : j’exerce en tant que DAF dans plusieurs grosses PME lyonnaises. Sur ma carte de visite, il est mentionné : Directeur Administratiet Financier. J’ai bien mérité de prétendre au même titre que mes confrères masculins !

2010 – 2015 : je réalise un de mes rêves de petite fille dans le     monde merveilleux des beaux-arts et loisirs créatifs.

2015  : retour à la réalité ; je reprends mes activités de DAF (toujours au masculin) IMG_0779dans une PME en pleine expansion… et je dois bien avouer que j’adore mon job. Et l’énergie qui me sert de carburant est pompée jusqu’à la moelle (mauvais jeu de mots, cf ci-dessous). Je m’y complais et en redemande.

10 janvier 2018 : le diagnostic tombe brutalement. Ma moelle ne fonctionne plus. Je suis atteinte d’une leucémie.

Et le carnaval de Venise en famille ? Et l'escapade en amoureux à     Amsterdam ?

Je mets à profit les huit premiers mois en chambre stérile, isolée du monde, pour Couverture TT1 defachever l’écriture d’un roman commencé bien des années plus tôt (j’étais alors une toute jeune quarantenaire). Et c’est ainsi que Tchin – Tchin ! est publié en novembre 2018.

Mes livres ne traitent pas de la maladie, jamais de ma maladie, mais elle s’invite parfois en toile de fond, surgit au détour d’une réflexion sur la vie ou la société.

Ma thérapie : l’écriture, l’humour (que je pratique noir) et l’amour.

Bon voyage dans mon univers !